SAP au chaudron

Base lavante corps ou cheveux à la potasse

Louizzette

Réalisation du savon :

Pour 550g d’huiles

  • Eau à 38% (ici hydrolat romarin/laurier/thym/ortie très froid)
  • Savon surgras à 3%
  • Hydroxyde de potassium (potasse caustique) à recalculer impérativement.

Si, comme moi, vous utilisez soapcalc et de la potasse pure à 90%, n’oubliez pas de cocher la case « 90% KOH »

  • 60% huile de tournesol bio
  • 30% Monoï de tahiti bio
  • 10% huile de ricin

Cuisson au crock’pot, chaleur douce, pendant 1h30.

Le savon va passer par toutes les phases habituelles de cuisson : déphasage, gel, pâte épaisse, etc. 

pH 8,5-9

Test de dilution : 

Laisser fondre 10% de savon dans 90% d’eau.

Si après 10-20 mn, le savon a complètement fondu dans l’eau, le savon est prêt à être dilué. Si ce n’est pas le cas, il faudrait continuer la cuisson encore quelques minutes.

Dilution du savon :

Dilution, en position « warm », avec trois fois le poids total des huiles en eau (deux parts en hydrolat maison de romarin/laurier/thym/ortie et une part en eau de riz fermenté). Après une nuit, tout a été fondu.

Ajustement du pH :

Pour se faire, j’ai préparé une solution acide dosée à 5% en acide citrique et le reste en eau.

Il faut ajouter la solution petit à petit à l’aide d’une cuillère à soupe, remuer bien et mesurer le pH après chaque ajout.

Pour ma part, trois cuillères à soupe ont été suffisantes pour abaisser le pH à 7,5-8. 

Après l’ajout de la solution acide, un précipité va se former et le savon va devenir trouble mais tout va se dissiper et le savon redeviendra transparent après quelques heures de repos.

Épaississement du savon :

J’ai préparé une solution à 20% de sel de table et le reste en eau.

Pour obtenir une consistance ressemblant à du miel, j’ai dû mettre 200ml de cette solution saline.

La solution a été ajoutée petit à petit à l’aide d’une cuillère à soupe en mélangeant entre chaque ajout et jusqu’à épaississement souhaité.

Il ne faut pas en mettre trop d’un coup au risque de déphaser le savon.

Si vous voulez parfumer le savon avec des fragrances et/ou des huiles essentielles, il est impératif de les ajouter avant la phase d’épaississement car ils ont tendance à liquéfier le savon.

J’ai obtenu un peu plus de 2L de savon fini.

Une mousse abondante et onctueuse, un vrai plaisir !

Le savon a un parfum doux de plantes et de monoï 😉